Accueil » Développement humain : Les facteurs de la performance

Développement humain : Les facteurs de la performance

par Nouvel Angle
60 vus

En matière de développement humain, le Togo se classe premier dans, l’espace UEMOA et quatrième dans la CEDEAO, derrière le Cap-Vert, le Ghana et le Nigéria, sur la période 2023-2024. Depuis 2014, l’Indice de Développement Humain, du Togo a connu une augmentation de 13 %, passant de 0,484 à 0,547.

Le Rapport sur le développement humain 2023/2024, lancé officiellement par le gouvernement et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) le 18 juin 2024, révèle que l’IDH du Togo a augmenté, passant de 0,539 en 2021-2022 à 0,547 en 2023-2024. Le revenu national brut par habitant a également progressé, atteignant 2214 $ US en 2023-2024 contre 2167 $ US en 2021-2022.

Plusieurs facteurs expliquent cette performance, en lien avec la politique d’inclusion économique et sociale du Président togolais Faure Gnassingbé.

Cette performance a été expliquée aux acteurs des médias ce 4 juillet au cours d’une rencontre présidée la secrétaire générale de la présidence de la République, Sandra Ablamba Johnson, en présence de la porte-parole du gouvernement, Yawa Kouigan.

L’IDH repose sur trois composantes : la santé et longévité, l’éducation, et le niveau de vie. Les progrès réalisés dans ces domaines reflètent les axes de la Feuille de route gouvernementale.

En matière de santé, le taux d’accessibilité a augmenté de 71 % en 2020 à 90,7 % en 2023, grâce à des initiatives comme le programme Wezou, qui a bénéficié à plus de 400 640 femmes enceintes. Le renforcement des effectifs médicaux et la construction de nouvelles infrastructures, comme un hôpital national de référence et six hôpitaux mère-enfant, ont également contribué à cette amélioration.

Dans le domaine de l’éducation, des avancées significatives ont été réalisées, notamment la construction de plus de 5000 salles de classe et le recrutement de 5000 enseignants. De plus, la distribution gratuite de manuels scolaires et les cantines scolaires ont aidé à améliorer le taux d’achèvement scolaire, passé de 88,6 % en 2020 à 88,7 % en 2022.

L’accès à l’eau potable a aussi progressé, avec un taux de couverture passant de 60 % en 2020 à 69 % en 2023, grâce à la réalisation de plus de 12 500 forages et la construction de 194 bornes fontaines.

En termes d’énergie, le taux d’électrification a augmenté de 50 % en 2020 à 68 % en 2023, soutenu par des initiatives comme Cizo et le Fonds Tinga, ainsi que la construction de centrales solaires et thermiques.

Dans le secteur agricole, la production de céréales a augmenté, passant de 1 350 000 tonnes en 2020 à 1 600 000 tonnes en 2023, grâce à des subventions et des crédits pour améliorer la production. Le pays a également développé 231 Zones d’aménagements agricoles planifiées (ZAAP) en 2023.

Enfin, le Togo a entrepris un vaste projet de rénovation des pistes rurales, facilitant les déplacements et les échanges économiques dans les zones rurales, avec 3 000 km de pistes réalisées en 2023.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

QUI SOMMES-NOUS?

Nouvel angle est un site d’information générale.

Nous apportons une nouvelle touche au traitement de l’information.

E-mail : nouvelanglemedia@gmail.com

Contact : +228 90 51 01 63 / 99 00 68 05

ACTUALITE

DERNIERS ARTICLES

© 2022 – 2024 | Tous droits Réservés