Accueil » Togo-Banque Mondiale : Un nouveau cadre de partenariat

Togo-Banque Mondiale : Un nouveau cadre de partenariat

par Nouvel Angle
203 vus

Les efforts du Togo en matière de gouvernance économique et sociale sous le leadership du Président Faure  Gnassingbé rassurent les partenaires financiers comme la Banque mondiale. Le 23 mai 2024, un nouveau Cadre de partenariat (Country Partnership Framework, CPF) pour 2025-2029 a été approuvé à Washington, avec une dérogation spéciale permettant au Togo d’accéder au guichet de prévention et de résilience.

La Banque mondiale a approuvé quatre nouveaux financements d’un montant total de plus de 613 millions de dollars (370 milliards de FCFA) pour des projets à impact social et économique significatif : le projet de Prévention et résilience (PRA), le Projet d’amélioration de l’accès au numérique et à l’électricité (IDEA), le Programme de renforcement du secteur public, et le projet de Cohésion sociale des régions nord du Golfe de Guinée (COSO).

Le CPF guidera les actions de la Banque mondiale au Togo pour les cinq prochaines années afin de réduire la pauvreté, accroître la prospérité partagée et promouvoir un développement durable. Une dérogation spéciale a également été accordée pour l’accès au Guichet de prévention et de résilience, offrant environ 315 millions de dollars (190 milliards de FCFA) pour soutenir la résilience des populations.

En outre, trois nouvelles opérations de l’Association internationale de développement (IDA) totalisant près de 298 millions de dollars (179 milliards de FCFA) ont été approuvées, visant à améliorer l’accès à l’électricité, la performance de l’administration publique et la cohésion sociale. Le projet d’accès à l’électricité, estimé à 200 millions de dollars (120 milliards de FCFA), vise à améliorer l’approvisionnement en énergie et à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le Programme de renforcement du secteur public, doté de 75 millions de dollars (45 milliards de FCFA), vise à moderniser l’administration publique et à améliorer la gestion des ressources. Le projet COSO, avec un financement de 23 millions de dollars (14 milliards de FCFA), soutiendra les réfugiés et communautés hôtes du nord du pays.

Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, a affirmé l’engagement de l’institution à soutenir le développement du Togo. Ce partenariat vise un investissement de plus de 1,5 milliard de dollars (900 milliards de FCFA) dans des secteurs stratégiques comme l’agriculture, l’énergie, et la connectivité, avec un accent particulier sur les jeunes et les femmes. Ce partenariat est le fruit de la diplomatie économique active du Président Gnassingbé.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

QUI SOMMES-NOUS?

Nouvel angle est un site d’information générale.

Nous apportons une nouvelle touche au traitement de l’information.

E-mail : nouvelanglemedia@gmail.com

Contact : +228 90 51 01 63

ACTUALITE

DERNIERS ARTICLES

© 2022 | Tous droits Réservés