Accueil » Expulsion du journaliste français : Retour sur les faits

Expulsion du journaliste français : Retour sur les faits

par Nouvel Angle
63 vus

Le procureur de la République du Togo, Talaka Mawama, a clarifié les circonstances entourant l’affaire impliquant le journaliste et écrivain français Thomas Pierre Dietrich. Agissant pour le compte du journal en ligne “Africa XXI”, Dietrich a été reconnu coupable de délit d’entrée illégale au Togo. Il a été condamné à une peine de six mois d’emprisonnement avec sursis, assortie d’une peine complémentaire d’interdiction de séjour au Togo pendant cinq ans, et il a été expulsé du pays par la frontière Est.

Selon les déclarations du procureur, Thomas Pierre Dietrich a soumis une demande de visa professionnel à la Direction Générale de la Documentation Nationale (DGDN) le 3 avril 2024, accompagnée d’une demande d’accréditation adressée à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication du Togo (HAAC).

Bien qu’il ait reçu une promesse de visa, celle-ci était conditionnelle à l’obtention de l’accréditation de la HAAC. Le 8 avril 2024, un courriel lui a été envoyé pour lui rappeler de finaliser sa demande, sans quoi il ne pourrait pas obtenir son visa définitif à son arrivée au Togo.

Le mercredi 10 avril 2024, vers 23 heures, Dietrich s’est présenté au poste frontalier de Sanvee-Condji en provenance de Cotonou dans le but d’entrer sur le territoire togolais. Cependant, les agents de l’immigration ont refusé son entrée au Togo après avoir constaté qu’il n’avait pas obtenu l’accréditation de la HAAC.

Talaka Mawama, le procureur de la République, a dénoncé le fait que Dietrich ait diffusé des vidéos sur les médias sociaux depuis Lomé alors qu’il n’avait pas obtenu de visa d’entrée au Togo. Dietrich a été appréhendé par la police nationale le lundi 15 avril 2024 et remis à la Brigade de Recherches et d’Investigations (BRI). Une enquête judiciaire a été ouverte contre lui pour entrée illégale sur le territoire, conformément à l’article 554 du nouveau code pénal.

Avec l’assistance d’un avocat du Barreau du Togo, Dietrich a été placé en garde à vue pendant 24 heures avant d’être présenté au parquet de grande instance de Lomé le mardi 16 avril 2024. À la suite de son interrogatoire par le procureur de la République, le tribunal correctionnel a été saisi en cas de flagrant délit, conformément aux dispositions des articles 272 et 274 du code de procédure pénale.

Lors de l’audience publique qui s’est tenue le même jour, le tribunal correctionnel a reconnu Dietrich coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire et l’a condamné à six mois d’emprisonnement avec sursis. De plus, le tribunal a prononcé une peine complémentaire d’interdiction de séjour sur l’ensemble du territoire de la République pour une durée de cinq ans, et a ordonné son renvoi immédiat à la frontière Est du territoire national, comme l’a expliqué le procureur de la République.

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

QUI SOMMES-NOUS?

Nouvel angle est un site d’information générale.

Nous apportons une nouvelle touche au traitement de l’information.

E-mail : nouvelanglemedia@gmail.com

Contact : +228 90 51 01 63

ACTUALITE

DERNIERS ARTICLES

© 2022 | Tous droits Réservés